Countdown to 2030 fonctionne au Niger à travers deux mécanismes de financement, le Mécanisme de financement mondial (GFF) et Exemplars in Global Health. Pour les deux projets, le partenariat comprend l'Institut national de la statistique (INS), le ministère de la Santé (MOH), l'UNFPA, l'UNICEF, l'OMS, le GFF et l'Université Johns Hopkins. La collaboration du GFF renforcera les données factuelles et la capacité analytique des pays pour éclairer les examens annuels et à mi-parcours du Niger sur les progrès et les performances en matière de santé, en mettant l'accent sur la santé des femmes, des enfants et des adolescents. L'étude exemplaire cherchera à déterminer pourquoi les réductions de la mortalité néonatale au Niger ont surpassé d'autres pays de la région. Toutes les études exemplaires utilisent une conception d'étude de méthodes mixtes.

CC: amoros2 via Flickr/ Niger

Le Niger est un pays enclavé et à faible revenu d'Afrique de l'Ouest avec une population estimée à 24 millions d'habitants en 2020. L'un des pays les plus pauvres du monde, classé dernier sur l'indice de développement humain, le Niger est confronté à un environnement toujours difficile et à de mauvaises conditions économiques. Cependant, le pays a fait des progrès substantiels dans la réduction de la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans à un niveau comparable à d'autres pays de la région, et c'est le seul pays d'Afrique de l'Ouest qui a atteint l'Objectif du Millénaire pour le développement pour la survie de l'enfant d'ici 2015. , la mortalité des moins de cinq ans a diminué des deux tiers, passant de 225 à 80 décès pour 1000 naissances vivantes, soit une réduction annuelle moyenne de 5,4 %. La mortalité néonatale a diminué de 3% par an, passant de 43 décès pour 1000 en 2000 à 25 en 2018. Les estimations de la mortalité maternelle ont montré une réduction de 2,7% par an, passant de 813 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2000 à 509 en 2017. Ces progrès ont été guidés par l'effort persistant du gouvernement et de ses partenaires, inscrit dans les plans quinquennaux de développement sanitaire, économique et social .

Le Niger met actuellement en œuvre le Plan de Développement Sanitaire (PDS) (2017-2021), son quatrième plan de développement sanitaire, visant à atteindre l'Objectif de Développement Durable pour la santé (ODD 3) et neuf autres ODD indirectement liés à la santé. L'objectif global du PDS est de promouvoir le bien-être social de la population pour atteindre les ODD, en ciblant les six éléments constitutifs du système de santé de l'OMS : 1) améliorer la gouvernance et le leadership, 2) augmenter la prestation de services et la qualité des soins, 3) développer les ressources humaines, 4) assurer un financement durable de la santé, 5) mettre en œuvre une gestion appropriée des infrastructures et des produits, et 6) améliorer l'information du système de santé intégrée aux nouvelles technologies de l'information.

En juillet 2019, le Niger a commencé à recevoir le soutien du GFF pour l'aider à progresser vers la couverture sanitaire universelle d'ici 2030 pour les femmes, les enfants et les adolescents. Un point focal du gouvernement nigérien a été nommé (le Secrétaire général à la santé) et un agent de liaison recruté par la Banque mondiale. Un groupe de travail technique national a été créé pour développer un dossier d'investissement, avec l'appui des consultants de l'UNICEF. Le développement du dossier d'investissement était prévu pour la mi-2020 mais a été retardé par la pandémie de COVID-19.

Pour la collaboration avec les pays du compte à rebours via le GFF, une série d'évaluations et d'analyses quantitatives sera réalisée avec l'INS et le ministère de la Santé, sur la base du plan de suivi et d'évaluation déjà établi du pays pour décrire le niveau actuel des indicateurs de RMNCH et de nutrition, les performances passées en ces indicateurs et la capacité d'atteindre les objectifs fixés dans le plan. Les priorités analytiques seront liées aux priorités définies dans le dossier d'investissement du GFF afin de soutenir également l'évaluation des progrès sur certaines activités financées par le GFF dans le cadre du plan national de santé.

Countdown mène également une étude de cas approfondie pour comprendre les facteurs de réduction de la mortalité maternelle et néonatale dans le cadre de l'initiative Exemplar in Global Health développée et financée par Gates Ventures. Le Niger est l'un des deux pays – avec le Sénégal – qui a été sélectionné comme pays cible pour l'analyse dans la région de l'Afrique de l'Ouest. Les analyses liées à la collaboration pays et à l'étude Exemplar sont donc intégrées.

 

Extrants, produits, programmes

  • Au moins un rapport d'examen annuel ou à mi-parcours ou final pour informer les progrès et la performance du plan national de RMNCAH+N et du dossier d'investissement au cours des deux années, en étroite collaboration avec le ministère de la Santé
    • Rapport de base avec des analyses de progrès régionales basées sur des enquêtes, des données sur les établissements de santé, des données administratives, en se concentrant sur les tendances et les inégalités récentes ; informe les examens annuels
    • Analyse complète et approfondie des progrès et des performances aux niveaux national et infranational (jusqu'au niveau du district sur la base des données disponibles), y compris une perspective à long terme
  • Études analytiques spéciales demandées dans le contexte du dossier d'investissement et des plans nationaux, telles que l'évaluation des progrès et des performances au niveau du district, des populations cibles spéciales telles que les citadins pauvres ou les adolescents, ou des domaines particuliers tels que la qualité des soins ou le financement basé sur les résultats
  • Au moins une publication évaluée par des pairs sur le travail du pays
  • Archivage systématique des données et méthodes (ex : code statistique) liées aux référentiels pays

Équipe de collaboration du Countdown du Niger

Ousmane Maimouna
Maazou Ibrahim
Kamil Halimatou Amadou Garba
Alichina Kourgueni Idrissa
Ousseini Lamou Youssoufa
Idrissa Boukary Abdoulaye
Mounkaila Aida
Yahaha Mahamadou
Chaibou Begou Aboubacar
Alzouma Mahamadou
Tombokoye Harouna
Horouna Moussa Ibrahim
Almamy Malick Kante
Nasreen Jessani
Agbessi Amouzou
Safia Jiwani